Mes tips pour une salle de bain plus écolo


Sur le papier, on rêve (ou je rêve ?) d’une salle de bain écolo, bonne pour ma santé et pour la planète, qui soit instagrammable et qui ne coûte pas un bras. Dans la réalité, quand on tente de s’attaquer au dossier “salle de bain”, on ouvre un puit sans fond.

Je ne veux pas vous spoiler mais environ tout ce qui se trouve dans une salle de bain classique, c’est de la merde cancérigène et dévastatrice pour l’environnement. Bonne ambiance.

Maintenant que je vous ai bien démoralisé.e.s, je vais vous donner mes quelques astuces pour commencer à rendre votre salle de bain plus clean.

On limite le plastique

Evidemment, l’idéal serait de l’éliminer totalement mais on va y aller étape par étape. L’option solide reste la meilleure des alternatives pour limiter le plastique. On troque son gel douche contre une savonnette et on ose, enfin, utiliser un shampoing solide.

La savonnette,

c’est ultra facile, vous en trouvez partout, du savon hyper chimique à celui saponifié à froid, végétal et bio en passant par le savon au lait d’ânesse, le classique savon de Marseille ou encore le savon d’Alep, il y en a pour tous les goûts. Je vous recommande quand-même d’opter pour une formule plutôt naturelle avec le moins de transformation possible et sans additif ou autre perturbateurs endocriniens. Moi, j’utilise les savons de La Sittelle Cosmétique et du savon de Marseille de chez Marius Fabre.

Pour le shampoing,

je sais que ce n’est pas facile de sauter le pas. Un shampoing solide ? What ? Le principe est exactement le même que pour un pain de savon. Vous passez le shampoing sous l’eau et vous faîtes mousser dans vos mains (moi, comme j’ai la flemme, je frotte direct le shampoing sur mes cheveux). Plusieurs marques vous proposent des shampoings solides, avec des compositions plus ou moins bonnes… J’utilise le Sweetie de Pachamamaï et j’en suis ravie.

Evidemment, vous pouvez également vous tourner vers du déo et du dentifrice solide, utiliser une brosse à dent en bois, compostable et bannir les cotons-tiges mais si, pour commencer, toutes les salles de bain du monde étaient débarrassées des flacons de gel douche et de shampoing, ce serait déjà une belle avancée.

On opte pour les produits multifonctions

Bicarbonate, huile de coco, ghassoul et le vinaigre blanc sont dans mes indispensables pour la bonne raison que je les utilise pour tout.

Le bicarbonate

m’est utile pour désodoriser, moi ou ma maison. Il m’est aussi utile pour blanchir mes dents, pour déboucher mes canalisations et laver mon linge. Il est également magique en cas de troubles digestifs de type j’ai mangé comme 4 et je meurs de l’intérieur. J’en fais une telle consommation que je l’achète directement sur la Droguerie Jary par pot de 5kg.

L’huile de coco

Je ne vais pas vous faire une tartine, internet est plein d’articles qui vantent les mérites de cette huile végétale. Moi je l’utilise pour mes cheveux en masque, sur mon corps et mon visage en hydratation, sur les petits bobos pour faire passer une irritation et en démaquillant. J’achète celle de Bio Planète, dans mon magasin bio, directement en pot d’1L que je transfère dans un pot plus petit une fois à la maison pour plus de maniabilité.

Le ghassoul

Je ne l’utilise pas quotidiennement mais j’en ai toujours dans ma salle de bain. Je l’utilise essentiellement pour mes cheveux (en masque), pour me laver (oui, on peut se laver avec du ghassoul) et pour me gommer la peau.

Le ghassoul, c’est de la terre, en gros. J’en mélange un peu avec de l’eau, plus ou moins selon l’usage et la texture souhaitées. Le mien vient directement du Maroc grâce à merveilleuse amie Camille. Pour celles et ceux qui n’ont pas une Camille dans leur vie, vous pouvez vous en procurer sur les sites bio classiques type Aromazone ou Greenweez .

Le vinaigre

On parle ici de vinaigre blanc, pas d’un truc pour faire une sauce salade. Avec le bicarbonate, le vinaigre est mon produit indispensable absolu, dans ma salle de bain ou ailleurs. Je l’utilise pour l’entretien de ma robinetterie, de mes canalisations ou de mon sol, pour adoucir mon linge mais aussi pour me rincer les cheveux. Non ça ne pue pas. Oui ça fait les cheveux brillants.

J’achète le mien en vrac mais vous pouvez en trouver facilement dans n’importe quel supermarché. Attention, le vinaigre devient tendance et de nombreuses marques n’hésitent pas vous faire payer une blinde une bouteille qui n’en vaut pas autant. Si le litre est vendu plus 1€, c’est du vol, plus de 2€50 en version bio, c’est du vol aussi.

On dit non au coton jetable

La culture du coton, non bio, est une catastrophe écologique : elle est très gourmande en eau et le traitement du coton implique une armada de produits chimiques tout à fait dégueulasse. Pourtant, il y a du coton partout et l’éliminer totalement peut sembler contraignant mais nous pouvons, à minima, limiter son usage. Il y a plusieurs années, j’ai décidé de ne plus acheter de disque de coton à démaquiller. J’ai recyclé un vieux plaid en polaire pour me faire des disques lavables. Depuis, j’ai poursuivis la démarche en utilisant des lingettes lavables pour le change de ma fille (une face micro-polaire, une face en tencel). Ce n’est pas compliqué à entretenir, c’est économique et c’est bon pour la planète. Bingo !

Évidemment, on peut aller beaucoup plus loin pour une salle de bain green mais je crois qu’il vaut mieux de petits changements qui s’ancrent profondément dans les routines plutôt qu’une révolution qui ne dure pas. Ne vous mettez pas la pression, prenez un élément, changez-le et quand vous en avez l’habitude, passez au point suivant. C’est un pas après l’autre qu’on franchit des montagnes…

Et toi, tu fais quoi pour rendre ta salle de bain plus verte ?

5 commentaires

  1. Annick dit :

    Je fais quasi tout ce que tu décris là ! Pour le gommage sache que le marc de café est juste hyper efficace cest la folie ! Pout nettoyer les toulettes un melange d’acide citrique et bicarbonate te blanchi le tout (attention ca mousse bcp) et en déo un melange d’huile de coco et de bicarbonate fait bien l’affaire. Idem pas d’adoucissant juste une bonne rasade de vibaigre blanc (je pense à la machine à laver car elle est dans ma SDB ^^). Je viens juste de passer aux cotons lavables, on va bien voir ce que cela donne 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Marie-Aurélie dit :

      Quand je buvais pas mal de café, j’utilisais le marc aussi. Tu les as fait/pris comment tes cotons ?

      J'aime

      1. Annick dit :

        Je les ai acheté en magasin bio. Ca demaquille bien (avec mon melange huile argan/eau de rose) mais les indications de lavage à 30•C ne sont pas top du tout. J’attend de voir si à 60•C ca ressortira mieux!

        J'aime

      2. Marie-Aurélie dit :

        Tu peux booster au percarbonate pour blanchir. Et faire sécher au soleil. Ou mette des balles de lavage dans ta machine.

        J'aime

  2. Rambaud dit :

    Merci pour ce Très bon récap pour de futures action correctrices sur le long terme. Il y a aussi en remplacement du papier toilette pr les petites commissions les lingettes lavables.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.